Van Gogh aux Indépendants

© Van Gogh aux Indépendants

AVANT-PROPOS
Jean Monneret
Président du Salon des Indépendants

L'histoire de Van Gogh, ce météore fou de soleil est racontée en détail dans ce livre. Pour Vincent, aimer l'humanité sans pouvoir communiquer avec les hommes fut le drame de sa vie. L'apostolat qui fut sa première vocation changea simplement d'outil en 1880 lorsqu'à 27 ans il décida de devenir peintre.

De même que l'on ne demande pas à un volcan pourquoi il crache sa lave brûlante, est-il nécessaire de questionner Van Gogh sur sa fureur de peindre ? Cet inadapté au monde social a eu le regard compatissant du génie. Celui d'avoir traduit, le premier, la lumière solaire par la seule vertu des couleurs pures, leur valeur propre et leurs complémentaires, sans le secours de l'ombre. « Les terribles passions humaines » exprimées par les seules couleurs pures.

Cela est le jalon essentiel entre les peintres de paysage du début du XIX< siècle et les Fauves du début du XXeme. Entre les peintres de plein air, Corot, Boudin, Daubigny, puis les Impressionnistes Monet, Sisley, Pissarro, enfin les Post-Impressionnistes Seurat et Signac qui l'influencèrent, et la peinture moderne.

C'est sa passion exclusive pour la couleur pure qui rendit Van Gogh si incompréhensible de son vivant. Mais c'est paradoxalement ce culte porté à la lumière solaire et à sa traduction plastique par les couleurs pures qui le rend si jeune, si familier et si contemporain.

Vincent Van Gogh est né le 30 mars 1853. 11 a vécu trente-sept ans. Sa vie de peintre s'est déroulée en dix ans seulement : de 1881 à 1890. Mais ses recherches, pendant les trois dernières années de sa vie, ébranlèrent l'art de peindre - les années passées à Arles, à Saint-Rémy et à Auvers-sur-Oise où il mit fin à ses jours le 27 juillet 1890.

En dix ans Van Gogh exécuta 879 peintures, et à peu près autant de dessins et aquarelles. Par contre, il ne réalisa qu'une seule gravure, le portrait du Docteur Cachet, à Auvers. 

Avant son arrivée à Paris, en mars 1886, il avait réalisé 237 peintures, dans une palette sombre.

A Paris, il en peignit 227, et au contact des Impressionnistes, et surtout de Seurat et de Signac, il éclaircit sa manière, radicalement - de 1886 à 1888.

A Arles, où il explose littéralement au soleil du Midi, il en brosse 189. A Saint-Rémy, où il s'est volontairement fait interner; à l'Asile de Saint Paul de Mausole, il en exécute dans les conditions de promiscuité épouvantables que l'on imagine, 143.

Et la période d'Auvers-sur-Oise voit éclore en 68 jours, 83 tableaux : du 21 mai au 27 juillet 1890 ! Ce livre rend hommage à l'ancien Sociétaire des Indépendants. Totalement inconnu et méprisé par tous, sauf par quelques artistes, Vincent Van Gogh exposa, de son vivant, en 1888, 1889 et 1890 au Salon des Indépendants. C'est également aux Indépendants qu'eut lieu en 1891 sa première rétrospective posthume. Puis à nouveau, en 1905, hommage lui fut rendu par l'exposition de 45 de ses chefs-d'œuvre.

Livres M Decosterd Mai 09, 2014 Affichages : 1584