Le triomphe du trompe l'oeil

© Le triomphe du trompe l'oeil

AVANT-PROPOS
Jean Monneret
Président du Salon des Indépendants

L'histoire du trompe-l'oeil est menée par jean Monneret comme une enquête policière.
Pourquoi la peinture réaliste est-elle née en Grèce plutôt qu'ailleurs, il y a vingt-cinq siecles ? Dans quelles circonstances ? Pourquoi n'a-t-elle pas vu le jour dans l'Egypte des pharaons ou en Mésopotamie entre Tigre et Euphrate ? Pourquoi a-t-elle été ignorée de l'Inde, de la Chine, et finalement de l'Amérique préhispanique ?
D'autre part, comment définir le trompe-l'oeil ? Est-ce seulement un art de l'illusion destiné à tromper le regard de l'amateur ?
De la minutie de Zeuxis à la perfection de Hucleux, en passant par la science de la quadratura de Véronese ou l'envolée de Tiepolo, le trompe-l'oeil traverse l'histoire comme une peinture laque, une sorte de « mètre-étalon » du savoir-peindre, plus ancienne que la Chrétienté. C'est un courant permanent de l'histoire de l'art.
Tous les peintres, y compris les plus célèbres, hier et aujourd'hui, quelle que soit leur facture ou le sujet de leurs préoccupations, ont, à un moment donné, souscrit au trompe-l'oeil: Giotto, Rembrandt, Delacroix, Ingres, Monet, Magritte...
Dans le portrait de Philippe IV, Vélasquez fait tenir dans la main du monarque un papier plié sur lequel, distinctement, on lit : « SR Diego Velazquez Pintor de y. Mgd. » Le trompe-l'oeil est signé.

Ce livre, orné de 200 illustrations en couleurs, est destiné à tous les amateurs d'histoire et d'art, de peinture réaliste, et enfin curieux de trompe-l'oeil.

Livres M Decosterd Mai 09, 2014 Affichages : 1578